Au-delà des arguments légitimes sur la protection de la marque et une meilleure maîtrise de communication commerciale sommes contraints p les clics de. Voici une des méthodologies pour calculer la rentabilité d’une campagne « marque ».

Question récurrente! La plupart des sites ont, en effet, en général, déjà la place en naturel sur Google. On pourrait ainsi vite en sa marque en SEA dépensé inutilement.

La mise en avant d’offre commerciale que l’on peut communiquer dans une annonce adwords, la défense de sa marque contre les concurrents qui souhaiteraient l’acheter ou le hope de la première place sont déjà des bonnes raisons pour investir sur la marque. Néanmoins, comme tout bon gestionnaire qui avec le souci de la rentabilité de ses Search Foresight a sur une qui permet de donner des arguments chiffrés aux acteurs qui de leur site.

Pour ce faire, l’analyse doit démontrer si un incrémental p visites/leads existe par cette double présence (en SEO et SEA).

Pour évaluer l’apport (ou non) de l’achat de la marque, il faut être en mesure de calculer les indicateurs Visites et ventes dans 2 scenarios:

  • Soit vous avez déjà coupé l’achat de la marque et vous avez donc une période avec/sans à analyser
  • Soit vous pouvez vous appuyer sur le rapport SEO/SEA dans Adwords en prenant les chiffres en fonction de l’affichage (méthode décrite dans l’article)
  • Présence de la place SEO et SEA en première place
    • Variante: Présence de la place SEO et SEA en première place avec sitelinks
    • Variante bis: Présence de la place SEO et SEA au-delà de la première place.

Care au contexte

Il est primordial de faire une analyse dans une période stable.

  • Tout d’abord, vous devez faire l’analyse sur une période représentative d’une activité dite « normale » : hors événements commerciaux influençant votre activité (soldes, Noël, nouvelle offre) ou actualités autour de votre entreprise ou de vos produits.
  • L’étude requiert une configuration particulière de sa campagne (pas de stratégie d’enchère, pas de listes d’audiences en ciblage, pas de limitation de budget, rien ne pouvant influencer l’affichage de son annonce)
  • Avoir une certaine stabilité dans son budget, ses CPC et une bonne connaissance de sa part d’impression sur le mot-clé étudié
  • Onn’a jamais 100% de part d’impression sur le SEA, les résultats restent donc partiels
  • Si vous opérez sur un marché où les concurrents peuvent acheter votre marque, la méthodologie perd de son sens
  • L’étude ne se focalise pas sur les objectifs de l’entreprise (conversion, visites qualifiées, notoriété)
  • L’analyse donnera des résultats différents sur vos campagnes phones et desktops donc vous devez la segmenter en deux études.

La preuve par l’exemple d’un de nos clients

La méthode proposée s’appuie sur le rapport « liens commerciaux et résultats naturels de recherche ». Cette analyse ne peut se faire avec votre outil analytics car il manque les mots clés tapés en origin naturelle et concernant la search console, l’échantillon fourni, même avec l’APIn’est pas toujours suffisant! 

Il est l’incrément de trafic level l’achat de sa marque en SEA that is généré.

1. Il faut pour cela quelques prérequis:

  • Lier son compte Adwords à sa Hunt Console (SC)
  • Vérifier que la SC englobe bien tous les sous-domaines apparaissant sur les liens annexes (sitelinks) du mot-clé de marque analysé
  • Avoir un recul suffisant au niveau des données analysées package au branchement de la SC et du compte AdWords

2. Utiliser le rapport »liens commerciaux et résultats naturels » dans l’onglet »factor » au sein de votre campagne.

3. Extraire les données en les filtrant sur la campagne « marque »

@Search-Foresight: Focus sur la campagne « marque »

En utilisant ce tableau qu’il est possible de faire

@Search-Foresight : Impressions naturels uniquement

Lorsque le lien gratuit that is seul est cela représente 44 126 requêtes pour un CTR p 50 percent

@Search-Foresight: Impressions lorsque le Search Engine Optimization SEA sont présents

Payante et sont affichées, cela représente 22 535 soit un taux de clic 57%.

On peut en conclure taux d’impression p 22 535 et les taux de dans les deux scénarios, l’incrémental de clics grâce au SEA est de 1 709 clics.

@Search-Foresight 

En prenant le budget investit sur le terme pendant la, vous pourrez le CPC incrémental.

@Search-Foresight : Méthode de calcul des clics incrémentals

En prenant un taux de conversion moyen de 3% (cf étude Ecommerce p 2019), vos 1 709 clics deviennent 51 ventes/leads.

A vous d’estimer votre coût d’acquisition (CAC). Dans notre exemple pour un panier à votre coût d’acquisition est p 196 $, 100 euros.

Plus complexe, le pilotage de la performance de votre campagne SEA marque (et hors marque le moment venu) peut se faire par un dash dédié. Il est les données dans un Google Data Studio en travaillant les données de la même origin et ces investissements.

@Search-Foresight: Dashboard SEO SEA

voir la Source

Category
Tags

Pas encore de commentaire ;-( Laissez le votre merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 20 =


Vous aimerez aussi